Évolution du projet de recherche doctorale

Parce qu’une thèse est un travail de réflexion en construction qui s’étend sur plusieurs années, je trouve pertinent de vous faire part de l’évolution de mon projet de recherche doctorale à chaque grande étape du doctorat.
 
La thèse est en cours de dépôt sur Papyrus, le dépôt institutionnel de l’Université de Montréal. Le lien sera disponible prochainement. 
 

16 décembre 2020 : Soutenance de thèse


17 juin 2020 : Dépôt initial de la thèse

Titre :

La veille stratégique dans le secteur public de la santé au Québec : une étude de cas multiples

Questions de recherche :

  • (QR1)  Quelles sont les caractéristiques de la veille telle qu’implantée au sein d’organisations publiques de santé du Québec?
  • (QR2)  Quelles sont les finalités de la veille dans les organisations publiques de santé du Québec?
    • (a)  Est-ce que la veille soutient la stratégie des organisations? Si oui, comment? Si non, pourquoi?
    • (b)  Est-ce que la veille soutient la prise de décision des gestionnaires publics? Si oui, comment? Si non, pourquoi?
    • (c)  Est-ce que la veille poursuit d’autres finalités dans les organisations publiques de santé du Québec? Si oui, lesquelles?
  • (QR3)  Selon les veilleurs et les gestionnaires clients de la veille, quelles sont les caractéristiques d’une veille stratégique dans des organisations publiques de santé du Québec? Qu’est-ce qui fait d’une veille une veille stratégique?

Méthodologie :

  • Devis de recherche : étude de cas multiples
    • Cas : 3 projets de veille
    • Unités d’analyse imbriquées
  • Méthode de la théorie ancrée
    • Entrevues semi-dirigées auprès de 5 veilleurs et de 16 gestionnaires clients de la veille + collecte de 21 documents pertinents
    • Analyse de contenu qualitative avec QDA Miner
    • Échantillonnage théorique, saturation théorique, sensibilité théorique, circularité entre la collecte et l’analyse des données

25 octobre 2019 : Résultats préliminaires

Titre :

La veille stratégique dans le secteur public de la santé au Québec : une étude de cas multiples

But et objectifs de recherche

La thèse a pour but de comprendre ce qu’est la veille stratégique dans le secteur public de la santé au Québec. Les objectifs de recherche visent à (1) décrire les caractéristiques de projets de veille actuellement implantés dans des organisations publiques de santé du Québec, (2) décrire les types de soutiens qu’apportent ces projets de veille à la stratégie des organisations et à la prise de décision, et (3) identifier les caractéristiques de la veille stratégique dans le secteur public de la santé au Québec.

Nos résultats montrent que les trois projets de veille étudiés sont utilisés par les gestionnaires pour : (1) s’inspirer des meilleures pratiques, (2) légitimer des décisions, (3) alimenter la réflexion, (4) mieux comprendre l’environnement externe et interne, (5) réduire l’incertitude, (6) se comparer aux autres organisations publiques de santé, (7) contrôler la réputation et/ou (8) mettre à jour leurs connaissances.

L’analyse en cours des résultats démontre qu’une veille n’est pas stratégique en soi, mais dispose d’un potentiel stratégique par l’utilisation qu’en font les gestionnaires. Concrètement, un produit de veille stratégique devrait répondre à un besoin informationnel stratégique dans un format dynamique, attrayant et concis. Plus la veille est centrée sur les besoins des gestionnaires, plus elle est utilisée, et donc plus elle est stratégique. Par conséquent, ce qui fait d’une veille une veille stratégique est sa capacité à cibler les besoins informationnels des clients. Ces besoins étant évolutifs et en lien avec les enjeux stratégiques d’une organisation publique de santé, un des mécanismes pouvant rendre une veille stratégique serait d’intégrer systématiquement les veilleurs aux équipes de gestion. Ainsi, ils pourraient connaître précisément et en temps opportun les besoins et les attentes de leurs clients gestionnaires.

Retombées des résultats préliminaires

De ces résultats découlent plusieurs retombées. Nos communications et publications auprès de la communauté professionnelle ont permis un transfert des connaissances sur la veille stratégique. Par exemple, nous avons donné une présentation intitulée « Veilleurs : aidez-vous à décider ou à rassurer? » au 1er Congrès des professionnels de l’information en 2017, qui a donné lieu à plusieurs échanges avec des praticiens. Deux publications dans les revues professionnelles Documentation et bibliothèques et Argus ont fait l’objet de rétroactions verbales de la part de praticiens. Enfin, j’ai donné deux conférences et co-animé deux ateliers en lien avec mon sujet de recherche entre 2015 et 2019 au sein de la Communauté de pratique de veille en santé et services sociaux du Québec.

Sur le plan de l’enseignement, j’ai donné le cours SCI6142 – Veille stratégique pendant plusieurs années (cinq sessions entre 2014 et 2018) aux étudiants de deuxième année de maîtrise en sciences de l’information à l’Université de Montréal. L’enseignement m’a permis de tester des concepts, de structurer ma pensée sur le plan théorique tout en demeurant proche de la réalité des milieux, comme le résume l’entrevue dans la revue professionnelle Bases, intitulée « Enseigner la veille pour répondre aux besoins réels des organisations. »

Dans la communauté scientifique en sciences de l’information, mes communications dans des colloques et congrès ont permis de voir des retombées théoriques et d’alimenter des discussions sur les concepts de veille stratégique, de stratégie et de prise de décision, qui ont enrichi ma réflexion. De même, les commentaires des évaluateurs et des pairs sur mes publications m’ont amené à approfondir mon chapitre de discussion en cours de rédaction.


17 juillet 2018 : Obtention des certificats d’éthique et début de la collecte de données

Titre :

La veille stratégique dans le secteur public de la santé au Québec : une étude de cas multiples

But de la recherche :

Explorer et décrire, au travers d’une étude de cas multiples, ce qu’est la veille stratégique dans le secteur public, soit le contexte des organisations publiques de santé au Québec.

Questions de recherche :

  1. Quelles sont les caractéristiques de la veille telle qu’implantée au sein d’organisations publiques de santé du Québec?
  2. Est-ce que la veille soutient la stratégie dans les organisations publiques de santé du Québec? Si oui, comment? Si non, pourquoi?
  3. Est-ce que la veille soutient la prise de décision dans les organisations publiques de santé du Québec? Si oui, comment? Si non, pourquoi?
  4. Selon les veilleurs et selon les gestionnaires clients de la veille, quelles sont les caractéristiques d’une veille stratégique dans des organisations publiques de santé du Québec? Qu’est-ce qui fait d’une veille une veille stratégique?

Méthodologie envisagée :

  • Étude de cas multiples dans le secteur public de la santé
    • Cas : 4 projets de veille
    • Unité d’analyse : (1) individus et (2) projets de veille
    • Échantillonnage non probabiliste par réseau
  • Méthodes de collecte des données
    • Entrevues semi-dirigées auprès de veilleurs (QR1 et QR4)
    • Entrevues semi-dirigées auprès de gestionnaires clients de la veille (QR2, QR3, QR4)
    • Collecte de la documentation pertinente (QR1, QR4)
  • Analyse de contenu qualitative

22 octobre 2017 : Acceptation de la proposition de recherche 

Ma proposition de recherche a été validée par mon comité de recherche (Vincent Larivière, Audrey Laplante, Dominique Maurel et Christine Dufour) le 22 octobre 2017. Elle consiste à préciser le sujet de recherche et la méthodologie pertinente à la réalisation du projet. Plus concrètement, il s’agit des trois premiers chapitres de la thèse : 1. Introduction/problématique, 2. Revue de la littérature et 3. Méthodologie.

Titre : La veille stratégique dans le secteur public de la santé au Québec : une étude de cas multiples

Présentation publique de la proposition de recherche dans le cadre des Conférences-midi de l’EBSI le 15 novembre 2017 : La veille stratégique dans le secteur public de la santé au Québec


16 juin 2016 : Obtention de la bourse de doctorat en recherche du Fonds de recherche du Québec – Société et culture (2016-2019)

Le FRQSC a validé mon projet de recherche doctorale en juin 2016.

Titre : De la recherche à la pratique : la veille stratégique comme soutien à la prise de décision fondée sur les données probantes

Contexte :

Faire circuler efficacement les connaissances issues de la recherche vers la pratique est un enjeu majeur actuel et futur pour les organisations et les États dans un monde de plus en plus compétitif (CRSH, 2013), notamment dans le processus décisionnel des gestionnaires (Rousseau, 2012; Barends, 2015). Issue du mouvement de la médecine factuelle qui a vu le jour dans les années 1990, la prise de décision éclairée par les connaissances ou dite « fondée sur les données probantes » (evidence-based decision-making) se définit comme l’utilisation consciencieuse, explicite et judicieuse des meilleures données disponibles pour la prise de décision (Rousseau, 2012; Barends, 2015). Les données probantes peuvent provenir de la recherche scientifique (revues systématiques, méta-analyses, études empiriques, etc.) ou de la pratique (expérience sur le terrain). Cependant, le manque de temps et de compétences informationnelles entravent l’accès aux données probantes, notamment en raison de l’augmentation du volume de publications scientifiques et de la difficulté d’utilisation de l’expérience des intervenants sur le terrain (Ellen et al., 2014; Barends, 2015).

La veille stratégique, par la collecte, l’analyse et la diffusion d’information, permet en effet de produire de la connaissance d’action, réduisant ainsi l’incertitude et soutenant une meilleure prise de décision en vue d’une action éclairée (Bergeron et Hiller, 2002). Elle a été identifiée comme un outil actuellement en place dans des organisations publiques de santé du Québec pour faciliter le processus décisionnel, en fournissant un accès systématique aux connaissances (Ellen et al., 2013).

La veille stratégique telle qu’elle est implantée soutient-elle réellement la prise de décision fondée sur les données probantes? Si quelques études se sont intéressées à la veille stratégique comme soutien à la prise de décision dans l’entreprise privée (David, 2011; Lesca et al., 2012), dont Badr et al. (2006) dans le domaine pharmaceutique, aucune ne l’a encore examinée dans le secteur public pour la prise de décision fondée sur les données probantes. Dans le Réseau de la santé et des services sociaux du Québec, plusieurs organisations ont déjà implanté une veille stratégique (Lamari, 2012; Houtekier, 2013; Ellen et al., 2013) et d’autres ont le mandat d’en implanter une dans les années à venir pour soutenir la prise de décision des cadres supérieurs (INSPQ, 2015; Raymond Chabot Grant Thornton, 2015). Un référentiel validé permettra directement aux organisations qui ont le mandat d’implanter une veille stratégique de connaître les meilleures pratiques pour atteindre leur but.

Objectifs et questions de recherche :

Cette recherche doctorale vise à examiner l’articulation entre le processus de veille stratégique et la prise de décision fondée sur les données probantes dans un contexte d’organisations publiques de santé. Elle servira à répondre aux questions de recherche suivantes :

  • QR 1 : quel est le processus de veille stratégique actuellement en place  au niveau des étapes franchies et en termes de ressources humaines, financières, technologiques et informationnelles?
  • QR2 : quelle utilisation les cadres supérieurs font-ils des données probantes lors d’une prise de décision stratégique?
  • QR3 : comment la veille stratégique soutient-elle la prise de décision fondée sur les données probantes?

Méthodologie :

Une étude de cas simple (Eisenhardt, 1989; Yin, 2014) dans une organisation publique du milieu de la santé est envisagée. Des entrevues semi-structurées en profondeur seront menées : (a) auprès de cadres supérieurs qui accèdent aux connaissances issues de la veille stratégique, pour mieux comprendre leur utilisation des données probantes et saisir comment la veille stratégique peut soutenir la prise de décision fondée sur les données probantes (QR2 et QR3) ; (b) auprès de veilleurs stratégiques pour examiner le processus de veille stratégique actuellement en place et comprendre comment ils perçoivent le lien entre la veille stratégique et la prise de décision fondée sur les données probantes (QR1 et QR3). Une analyse de la documentation permettra de décrire le processus de veille stratégique actuellement en place et d’examiner, si tel est le cas, dans quelle(s) situation(s) la veille stratégique a soutenu la prise de décision fondée sur les données probantes (QR1, QR2 et QR3).

Contribution à l’avancement des connaissances :

Sur le plan scientifique, cette recherche doctorale contribuera à faire avancer les connaissances sur le processus de veille stratégique dans une organisation publique, en faisant appel à diverses disciplines qui l’ont étudié (gestion, sciences de l’information, intelligence économique, etc.). Elle permettra également de comprendre le lien entre veille stratégique et prise de décision.

Sur le plan de la contribution sociale, elle proposera des recommandations visant à améliorer le processus de veille stratégique pour maximiser le transfert des connaissances de la recherche à la pratique, mais aussi pour garantir une meilleure utilisation des ressources humaines et financières dans le cadre d’une meilleure reddition de compte.

Références :

Badr, A., Madden, E. et Wright, S. (2006). The contribution of competitive intelligence to the strategic decision making process : empirical study of the European pharmaceutical industry. Journal of Competitive Intelligence and Management, 3(4), 15–35.

Barends, E. G. R. (2015). In search of evidence : empirical findings and professional perspectives on evidence-based management (Thèse de doctorat). VU University of Amsterdam, Amsterdam (Pays-Bas). Repéré à http://dare.ubvu.vu.nl/handle/1871/53248 (consulté le 12 février 2016).

Bergeron, P. et Hiller, C. A. (2002). Competitive intelligence. Annual Review of Information Science and Technology, 36(1), 353–390.

Conseil de recherches en sciences humaines (2013). Plan stratégique du CRSH – 2013-2016. Repéré à http://www.sshrc-crsh.gc.ca/about-au_sujet/publications/strategic_plan_2013-16-plan_strategique_2013-2016_f.pdf (consulté le 12 février 2016)

David, A. (2011). Competitive intelligence and decision problems. Londres : ISTE Ltd.

Eisenhardt, K. M. (1989). Building theories from case study research. The Academy of Management Review, 14(4), 532‑550.

Ellen, M. E., Léon, G., Bouchard, G., Lavis, J. N., Ouimet, M. et Grimshaw, J. M. (2013). What supports do health system organizations have in place to facilitate evidence-informed decision-making? A qualitative study. Implementation Science, 8(1), 84.

Ellen, M. E., Léon, G., Bouchard, G., Ouimet, M., Grimshaw, J. M. et Lavis, J. N. (2014). Barriers, facilitators and views about next steps to implementing supports for evidence-informed decision-making in health systems : a qualitative study. Implementation Science: IS, 9, 179.

Guechtouli, M. (2013). Veille stratégique et motivation : comment inciter les acteurs en entreprise à « faire de la veille »?. Saarbrücken : Éditions Universitaires Européennes.

Houtekier, C., Safianyk, C., Lambert, R. et Bélanger, K. (2013). Veiller sur la santé et les services sociaux : le cas du développement d’une communauté de pratique interorganisationnelle. Le Point en administration de la santé et des services sociaux, 8(4), 40–43.

INSPQ (Institut national de santé publique du Québec). (2015). Plan stratégique 2014-2019. Repéré à https://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1938_Plan_Strategique_2014-2019.pdf (consulté le 12 février 2016)

Lamari, M. (2012). Le courtage de connaissances à l’ère du numérique. Les Cahiers du numérique, 8(1), 97–130.

Lesca, N., Caron-Fasan, M.-L. et Falcy, S. (2012). How managers interpret scanning information. Information & Management, 49(2), 126–134.

Raymond Chabot Grant Thornton (2015). L’évaluation de la mise en œuvre de la loi sur l’INESSS et des impacts de ses activités. Repéré à https://www.inesss.qc.ca/fileadmin/doc/INESSS/DocuAdmin/Rapport__RCGT_20150612.pdf (consulté le 12 février 2016)

Rousseau, D. M. (2012). The Oxford handbook of evidence-based management. Oxford ; New York : Oxford University Press.

Yin, R. K. (2014). Case study research : design and methods (5è éd.). Los Angeles : Sage.

1er octobre 2015 : Fin de la scolarité et réussite de l’examen de synthèse

Affiche du projet de recherche doctorale réalisée dans le cadre du cours SCI7003 – Conception d’un projet de recherche (Hiver 2015)

Affiche du projet de recherche doctorale